le_violoniste_matisse

A la fin de 1914, Matisse prend des cours de violon et achète l'instrument que l'on retrouve sur ses toiles. En 1915, il décide que Pierre, son fils cadet de 15 ans, doit abandonner l'école pour neuf heures de violon par jour et un peu de piano, entre six et huit heures du matin. Avec la guerre , Pierre s'engage dans la cavalerie. en 1918, il annonce à son père qu'il veut devenir... marchand de tableau ! Celui-ci est terriblement déçu. il aurait voulu que son fils soit musicien, ou même peintre ou sculpteur.

interieur_au_violon_matisse

Intérieur au violon

Matisse n'est pas le seul artiste du XXè siècle à associer peinture et musique. en 1926, le peintre Kandinsky, qui est aussi professeur à la célèbre école d'art allemande, le Bauhaus, publie un livre intitulé Point, Ligne, Plan. Il constate que l'on utilise les mêmes termes en peinture et en musique- ligne, note, touche, harmonie- et compare le volume d'un son à l'épaisseur d'une ligne.

Femme___la_mandoline_matisse

Femme à la mandoline, 1922

Pendant la seconde guerre mondiale, Matisse construit des tableaux rigoureux aux couleurs sombres. Pourtant, dans le violoniste à la fenêtre, sa palette est plus claire, sa touche plus légère: il utilise la peinture à l'huile un peu comme l'aquarelle, en jouant sur la transparence. Pourquoi ? Pour tenter de traduire la lumière argentée de Nice.

Plusieurs thèmes sont associés: extérieur et intérieur, fenêtre et miroir, femme et instrument de musique, clarté et obscurité, peinture et musique. C'est à nice, dans les années vingt, que Matisse s'intéresse le plus à la fenêtre.

free music