Le_pont_de_Waterloo___Londres1900

Le pont de Waterloo à Londres 1900

Le motif de Waterloo Bridge inspira à Monet une quarantaine de peintures: des effets du matin, jusqu'au milieu de la journée, soit le moment choisi pour la toile conservée à L'Art Institute de chicago. Monet se rend à Londres pour y peindre les trois hivers de 1899 à 1901. Ce sont les brouillards de Londres, cette atmosphère presque tangible de la lumière qui attirent l'artiste. Il s'était déjà consacré à ces brumes londoniennes en 1870 et s'était promis de retourner peindre la Tamise; Whistler, dont il devint l'ami après 1880 l'y encouragea. Grâce à whistler et à ses"nocturnes" qui montrent Londres sous un jour nouveau, bien loin des vues conventionnelles qu'on en donnaient alors, la ville aux brumes hivernales était devenue un motif pictural à la mode.

londres__le_pont_de_waterloo__effet_du_soleil

Londres, le pont de waterloo; effet de soleil 1900- 19003

La vision qu'en a Monet diffère de celle de ses contemporains en ce qui concerne la couleur: nombreux sont ceux qui imitent les tons atténués de Whistler, alors que les brouillards de Monet se colorent d'harmonies délicates aux innombrables variations, semblabes à celles de ses autres séries ( la série des meules - série de la Cathédrale de Rouen ).