num_risation0040

Scène au bord de la mer (baigeuses)1912

Wuppertal, Von der Heydt-Museum

Le départ de Heckel pour Berlin à l'automne 1911 enrichit l'artiste de nombreux impressions nouvelles ainsi que d'importants contacts. Peu à peu, le public commençait à le reconnaître. En 1913 eut lieu la première exposition,réservées à ces oeuvres. Même si le nu féminin dans la nature ou l'atelier demeure le thème principal de ses confrontations artistiques, ses tableaux commencent à avoir une résonnance différente. Les joyeuses scènes aux couleurs gaies de baignade aux étangs de Moritzburg se modifient- "le jour de verre" en est une oeuvre-clef.

num_risation0041

Le jour de verre, 1913

Munich, Staatsgalerie moderner Kunst

Le sujet est exécuté à la peinture à l'huile diluée. La souple ligne décorative, qui entourait jusqu'à présent toutes les formes, a disparu pour faire place à des hachures rectilignes anguleuses, construisant un motif de formes cristallines imbriquées les unes dans les autres.La couleur bleue translucide de l'eau et du ciel prédomine dans l'ensemble de la composition et semble pénétrer tous les autres éléments picturaux, à savoir le nu de femme au premier plan ainsi que la falaise à l'arrière-plan. Par cette coloration glaciale, gelée, de la représentation, par la cristallisation des éléments de forme et de thème des reflets, auxquels le titre du tableau, "jour de verre" décrivant moins le sujet que les moyens formels de style, se réfère également, Heckel se détache de la couleur en tant que porteur de l' expression de sa peinture pour arriver à une représentation de la lumière et d'un espace pictural immatériel, tranperçant la surface de couleur. Ce n'est certainement pas un hasard si ce renouveau thématique chez Heckel concorde dans le temps avec la dissolution définitive de la communauté d'artistes"Die Brücke" ayant eu lieu la même année.