Le château du Clos Lucé- Léonard de Vinci

 

Le Château du Clos Lucé à Amboise, Val de Loire

Le Château du Clos Lucé, à 400m du Château Royal d'Amboise, demeure de Léonard de Vinci qui y séjourne de 1516 à 1519 sur l'invitation de François Ier

http://www.vinci-closluce.com

IMG_20170205_123837

1516-1519 : François Ier et Louise de Savoie invitent Léonard de Vinci à Amboise.

Le roi François Ier, passionné par le talent de Léonard de Vinci le nomme « Premier peintre, ingénieur et architecte du Roi ».
Il lui offre la jouissance du Château du Clos Lucé situé près du Château royal d’Amboise.  Entouré de l’affection fervente du roi et de celle de sa sœur Marguerite de Navarre, Léonard est libre de rêver, de penser et de travailler.

 IMG_20170205_123823

 Face aux jeunes artistes de la Renaissance italienne, Raphaël et Michel-Ange, à l’automne 1516, Léonard de Vinci accepte l’invitation du roi de France et à l’âge de 64 ans traverse les Alpes à dos de mulet avec certains de ses disciples dont Francesco Melzi et Battista de Villanis son fidèle serviteur milanais.

Il apporte dans ses bagages trois de ses chefs-d’œuvre : La Joconde, La Vierge à l'Enfant avec sainte Anne, Saint Jean Baptiste ainsi que ses carnets, croquis, dessins, et manuscrits plus tard rassemblés dans les codex, aujourd’hui dispersés dans le monde.
La chambre de Léonard donne sur le Château royal d'Amboise. C'est dans ses murs qu'il rédige son testament, léguant ses manuscrits, carnets de dessins et croquis à son disciple bien aimé, Francesco Melzi.

IMG_20170205_123901

Depuis son atelier, Léonard de Vinci pense, invente, conçoit et réalise les commandes royales:

La Cité idéale de Romorantin destinée à devenir la capitale du royaume,
L’escalier à double révolution du Château de Chambord qu’il a inspiré,
Un réseau de canaux et d’écluses pour connecter le Val de Loire au Lyonnais afin de gagner plus rapidement l’Italie,
L’assèchement des marais de la Sologne,
La mise en scène de fêtes royales spectaculaires pour lesquelles il imagine des automates comme le "Lion cracheur de fleurs de Lys ",
Des maisons démontables pour la Cour encore itinérante à l'époque.
j'intitulerai ce petit reportage "à la rencontre d'un des plus grands esprits de tous les temps"....

Posté par christinea à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :