08 avril 2008

Henri Matisse-L'art des Bagas

En 1941, au cours d'un entretien inédit, Matisse confirme qu'à l'instar de Vlaminck et Derain il fut l'un des premiers à s'intéresser à l'art africain et qu'il fit son premier achat en 1905. Statuette Baga, Guinée Ancienne collection Vlaminck L'art des Bagas fut assez tôt représenté en France non seulement par des gravures extraites de publications populaires mais aussi dans les collections du Musée d'Ethnographie du Trocadéro, qui exposait en permanence une de ces figures de Nimba. Matisse a été sensible au fait que... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 avril 2008

L'Afrique, source d'inspiration pour Derain, Matisse ou Picasso

Comment exprimer mieux, en effet, l'universalité des émotions, évoquer ce Panthéon esthétique où se retrouvent les chefs-d'oeuvre de tous les peuples et de tous les temps? Si les arts d'Afrique nous sont devenus aujourd'hui familiers, grâce aux travaux des ethnologues, des historiens de l'art ou aux visites de Musées, nous ne saurions oublier cependant que c'est à des artistes que nous devons leur découverte au début de ce siècle. Ces artistes, tels Matisse, Picasso, Braque ou Derain qui, bravant les traditions en vigueur, surent... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:20 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
06 avril 2008

beaucoup de tendresse

  Lalinea
Posté par christinea à 09:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 avril 2008

Oeuvre d'une Américaine d'adoption

Poupée (qui fait fureur aux Etats Unis) avec robe indienne Tunique bleu indigo avec paillettes et perles totalement fait main . LA GRANDE EDITH PIAF Ceci est un cadeau pour ma cousine: Martine , cette vidéo "la vraie" édith Piaf chante l'hymne à l'amour, un chef d'oeuvre. Alors pour toi si tu veux de la nostalgie et une petite touche à la Française en voilà! Et non ne regrette rien !
Posté par christinea à 12:50 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
04 avril 2008

L'Art nouveau

Malcesine sur le lac de Garde Sa peinture indique d'emblée les problèmes de l'Art nouveau. Elle est une des plus représentatives de ce mouvement, et en particulier de l'Art nouveau dans sa dernière phase, dite "géométrisante", née en partie à Vienne sous l'influence de Klimt précisément. Klimt traite plutôt la peinture comme un objet matériel aussi bien que comme moyen de représentation porteur d'un message symbolique.C'est pourquoi il emploie des techniques qui sont au sens le plus strict celles des arts appliqués.... [Lire la suite]
Posté par christinea à 08:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 avril 2008

Nuda Véritas

Maison Forestière Ses premiers paysages s'irradient en nébuleuses formes crépusculaires, respirent dans une atmosphère voilée rappelant l'école de Seurat; à partir de 1905, le modelé devient plus précis et plus sûr: la rondeur plastique contraste plus visiblement avec des formes à allure hiératique, qui se transforment presque en une précieuse incrustation de mosaïques. Klimt à cette époque-là avait profondément influencé la vie artistique de Vienne, bien que des historiens de l'art ou des critiques aient estimé "non... [Lire la suite]
Posté par christinea à 10:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 avril 2008

Klimt

Ferme en Haute-Autriche. Il s'agit probablement d'une ferme située à Baumgarten, en haute-Autriche, entre l'Attersee et la Mondsee, où Klimt passa l'été en 1911. La qualité majeure de Klimt était son goût. Sa technique exceptionnelle du dessin lui permettait d'exprimer en contenu et en couleur ses aspirations artistiques. Certains ont cherché à contester la solidité de son talent en faisant remarquer que son chromatisme est influencé par l'art persan, chinois ou oriental en général, et les discussions provoquées par ses... [Lire la suite]
Posté par christinea à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 avril 2008

L'oeil de Klimt

Le Baiser Dans la fameuse toile le baiser (1907-1908), la main droite de la femme est nouée par le désir. Seul son visage est pris par les mains de l'homme. A genoux, éperdue, elle se plaque contre l'amant, dans le flot mystique des ors, d'où sortent, ses pieds nus et crispés.Il semble que tout voyeur trouve dans le baiser surpris, la scène intime qui couronne la patience de son âffut. Le baiser, dans l'oeuvre de Klimt, une peinture fétiche, éclate d'une sorte de joie somptueuse, comme s'il y allait d'une récompense que le... [Lire la suite]
Posté par christinea à 10:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
31 mars 2008

Gustav Klimt

La frise de Beethoven Aucun oeil n'existe à l'état sauvage. Mais ce que Klimt voit, ce qu'il rêve et pense, et conduit sur la toile jusqu'à l'existence, s'enracine dans une nuit subjective, où les instincts s'habillent de fantasmes. Il suffira de quelque ténacité dans la longue patience créatrice et d'une reprise insistante du même souci plastique ce qui le qualifie comme fantasmatique pour que le style personnel s'affirme et rayonne, nourrisse des disciples, et serve bientôt à désigner le peintre. Portrait d'Emilie... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:47 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
30 mars 2008

hommage au dernier des poilus

Chanson de Lorette ou... Chanson de Craonne
Posté par christinea à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]