23 novembre 2010

Albert Marquet

La Madeleine, janvier 1917 Albert Marquet est un amoureux de l'âme parisienne, un piéton de Paris. Plus que Bordeaux, d'où il est originaire, Paris est devenue sa ville. Partout, il y est chez lui, comme le parfait flâneur. La rue est son interrieur, et de son interrieur, son atelier, il plonge sur la rue, toujours incognito mais bien au centre, car d'abord et avant tout, il observe. Il y aurait chez lui deux façons d'observer la ville: l'une procède d'un regard statique sur la rue, à partir de l'atelier; l'autre d'un... [Lire la suite]
Posté par christinea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 novembre 2010

Albert Marquet

Le Pont-Neuf-1935 Reçu en 1895 à l'atelier du "modèle vivant" dans le cadre de son admission à l'école des beaux-arts, Marquet entre dans la classe de Gustave Moreau où il retrouve Matisse qui l'y a précédé. Rouault, dont la voie sera singulière, le fréquente aussi en compagnie d'autres artistes, dont les fidèles Camoin et Manguin avec lesquels il noue une amitié profond et durable, riche de discussions et d'interrogations sur la pratique de leur art. Moreau, remarcable pédagogue, leur transmet les leçons de la grande... [Lire la suite]
Posté par christinea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 novembre 2010

Posté par christinea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 novembre 2010

Augustin Rouart

Augustin Rouart Quai de Boubon 1945 Assis sur un minuscule pliant, courbé devant son chevalet, sous une ombrelle blanche, il semblait faire partie du paysage. Indifférent aux libellules, il s'acharnait sur le motif que formait devant lui la grande orchestration de la nature: les marais salants à perte de vue avec leurs quadrilatères multicolores, les tas de sel qui brillaient dans le soleil comme des cristaux de neige, dans le lointain l'église et le château de Noirmoutier. Curieusement, ce fou de lumière semblait avoir... [Lire la suite]
Posté par christinea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2010

Ernest Rouart

Ernest Rouart Nu assis de dos, étude pour suzanne et les vieillards. Ernest Rouart, seul élève de Degas est l'irremplaçable témoin des tourments créatifs du génial dissident de l'impressionnisme. Né en 1874, année éponyme de ce mouvement, il a deux ans à la mort de Corot, dont son père a étè l'élève et l'amateur le plus sagace, neuf à celle de Manet, et vingt quand disparaît Berthe Morisot. Cinq ans plus tard, la fille unique de celle-ci deviendra son épouse. Ce troisième fils d'henri Rouart a été un enfant sérieux et... [Lire la suite]
Posté par christinea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 novembre 2010

henri Rouart

Bâtiments de ferme à l'entrée de la propriété de la Queue-en-Brie Henri Rouart S'il expose à ses débuts au salon, entre 1864 et 1868, et participe avec deux paysages au salon des refusés, en 1873, enfin à sept sur huit des manifestations "impressionnistes" de 1874 à 1886, Henri Rouart de son vivant n'eut et ne voulut aucune exposition personnelle. A aucun moment il ne met ses moyens financiers au service de sa propre peinture, de même qu'il ne fait jamais état de sa qualité de peintre lorsque les visiteurs... [Lire la suite]
Posté par christinea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 novembre 2010

La famille Rouart

Henri Rouart La Terrasse au bord de la seine à Melun.1874-1875 Henri Rouart est né à Paris le 2 octobre 1833. Ses parents, Alexis-Stanislas Rouart (1800-1875) et Rosalie Henriette Charpentier(1814-1885), habitent alors au 114, rue Saint-Honoré à Paris et déménageront plus tard rue des Deux-Portes-Saint Sauveur. Henri Rouart entre en 1853 à l'Ecole polythechnique, et en sort deux ans plus tard honorablement. Dès l'enfance, Henri Rouart se montre doué en dessin. Il reçoit bientôt les conseils de Corot et de Millet, près... [Lire la suite]
Posté par christinea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 novembre 2010

Julie et son fils aîné Julien. Ernest Rouart 1874-1942 Après plusieurs mois de préparation pour entrer à l'Ecole polytechnique, Ernest renonce et préfère devenir peintre. Malgré sa déception de ne voir aucun de ses fils suivre ses traces, Henri Rouart confie son troisième fils à Degas, duquel Ernest sera le seul et unique élève. Après lui avoir enseigné les rudiments du dessin, du pastel et de la peinture, Degas envoie son élève au Louvre copier les maîtres anciens. Comme sa femme Julie Manet et sa belle-mère Berthe Morisot,... [Lire la suite]
Posté par christinea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 novembre 2010

Berthe Morisot et sa fille-1894.Pastel Pierre-auguste Renoir Il est difficile de dater la première rencontre de Renoir avec Berthe Morisot, mais ils furent très proches amis à partir de 1880. Sa femme Aline Charigot et lui accueillirent souvent Julie après la mort de sa mère. Ils surent l'entourer. Renoir organisa avec Edgar Degas et Stéphane Mallarmé l'exposition en hommage à Berthe Morisot en 1896 qui se tint à la Galerie Durand-Ruel. Ce pastel est très proche d'une toile exécutée la même année qui fut longtemps conservée... [Lire la suite]
Posté par christinea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 novembre 2010

Julie Manet

Eugène Manet et sa fille au jardin.1883 Berthe Morisot. Cette oeuvre fut exècutée durant l'été 1883, dans le jardin de Bougival. A partir de 1881, Berthe et son mari louèrent plusieures étés de suite une maison à Bougival, 4, rue de la princesse. Ils retrouvaient les bords de seine, chers aux impressionnistes, et leurs amis installés non loin de là: Manet à Rueil, Renoir et Sisley à Louveciennes, Pissaro à Marly. Berthe Morisot avait épousé en 1874 Eugène Manet, frère d'Edouard. De leur union naîtra leur seule et unique... [Lire la suite]
Posté par christinea à 08:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :