27 juin 2008

Déperdition

Le lac Léman vu de Saint-Prex, 1901 Après la vue de Saint-Prex de 1901, les motifs du Lac Léman en format panoramique devinrent, dans les dernières années de la vie de Hodler, de plus en plus importants. Ils représentent un autre sommet dans son oeuvre. A partir de 1913, l'artiste habita l'élégant quai du Mont-Blanc sur la rive des Pâquis, avec vue sur les Alpes de Savoie et sur le Salève. A cette époque, outre les cygnes qui peuplent la jetée des Pâquis, les structures urbaines sur le Grand-Quai en face ne cessent d'apparaître... [Lire la suite]
Posté par christinea à 10:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

26 juin 2008

Reflets de montagnes

Le lac de Thoune et le massif du Stockhorn, 1904 Après 1904, Hodler peignit les deux montagnes en vision plus rapprochée. Pour les differentes atmosphères,moments de l'années et du jour, situation météorologique, il élabore dans les séries une construction semblabe. Le lac de Thoune et le massif du Stockhorn, vers 1912 La série est exécutée en même temps que les panoramas du Lac Léman avec leur vaste espace, mais cette fois, Hodler ne choisit pas un point de vue surélevé, il se tint directement sur la rive. La... [Lire la suite]
Posté par christinea à 15:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 juin 2008

Miroir d'eau

Le lac de Thoune aux reflets symétriques, 1909 Si, souvent aujourd'hui nous ne pouvons faire autrement que de voir certains paysages avec l'oeil de Hodler, c'est sans doute que l'artiste a réduit à l'essentiel le modèle naturel et en a tiré une formule d'image suggestive qui se superpose à la réalité. Le lac de Thoune aux reflets symétriques, 1905 Dans les paysages du lac de Thoune peints entre 1904 et 1909, c'est la symétrie à deux axes la correspondance horizontale des versants et respectivement leur réflexion... [Lire la suite]
Posté par christinea à 12:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 juin 2008

Souveraineté sur le lac

Le lac Léman vu de Chexbres, le soir, 1895 Le Lac Léman vu de Chexbres, le soir, qui est le tableau présenté en 1895 par Hodler au dixième concours Calame, est le premier d'une série de paysages panoramiques vus d'une position surélevée. Le schéma de base choisi pour ces vues du lac Léman que Hodler peignit à partir de Chexbres et de Caux est une sorte d'ovale du monde. Il utilisa la couleur pour ouvrir ses paysages. Le bleu, en particulier, évoque pour lui une extension dans l'espace.Le sentiment qu'éprouve l'artiste devant la... [Lire la suite]
Posté par christinea à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 juin 2008

Vallées de ferdinand Hodler

Brouillard du soir sur le lac de Thoune, 1908 A la recherche d'une forme adéquate pour le modèle naturel, Hodler n'arriva pas seulement à des schémas de composition rigoureux, déterminés par des symétries et des constantes géométriques, il élabora aussi des formes plus libres avec des structures plus complexes qui, à y regarder de près, se révèlent souvent être des superpositions de schémas  de composition simples. Les dents du Midi vues de Caux, 1917
Posté par christinea à 10:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 juin 2008

Cimes

L'Eiger, Le Mönchet la Jungfrau au matin, 1908 Au XIXè siècle, l'idée d'un gigantesque massif montagneux qui se soustrait aux dimensions de la pensée et de l'imagination humaine était marquée par la notion du sublime du philosophe anglais Edmund Burke (1729-1797). Vers la fin du siècle, partout en Suisse, on construisit des chemins de fer de montagne. Alors qu'il fallait jusque-là s'astreindre à de longues et rudes marches, on arrivait désormais en peu d'heures, sans équipement particulier, dans des régions reculées de haute... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 juin 2008

Pierres-Cours d'eau

Ruisseau à Beatenberg, 1910 Les paysages de ruisseaux qui occupèrent Hodler pour la première fois en 1904 sont un impressionnant témoignage de la fascination qu'exerçaient sur lui les cours d'eau et les formations rocheuses.La surface de l'image, avec ses champs de couleur ordonnés de façon décorative, y prend plus d'importance que la perspective lointaine ou la profondeur. Ruisseau à Champéry, 1916 Arbres, eaux et roches sont quelquefois tellement imbriqués que les objets ne se distinguent presque plus les uns des... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 juin 2008

Les arbres

Les marroniers,1889 La renommée de Hodler doit beaucoup à ses tableaux d'arbres. Ceux-ci, de façon davantage marqué encore que dans ses grandes compositions, semble exprimer une part plus personnelle de l'artiste. Dans l'oeuvre du peintre, le thème de l'arbre a en effet constitué un sujet de prédilection. Hodler en a peint plus de deux cents, tantôt isolés, tantôt rassemblés dans une composition plus vaste, alliant montagne, paysage de lac ou de campagne. On y retrouve aussi bien des lilas que des saules, des noyers ou des... [Lire la suite]
Posté par christinea à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 juin 2008

Vers la maturité

Aux pied du petit Salève Vers 1890, de profonds changements se dessinèrent dans la peinture de paysage de Hodler. La couleur, la disposition en bandes parallèles horizontales et les réflexions dans l'eau devinrent pour lui d'importants moyens de composition. La région du Salève, que l'artiste visita au cours de ces années, lui est sous ce rapport un bon objet d'étude. Ce qui intéressait Hodler, c'était l'action de la lumière sur les objets et les changements chromatiques que ceux-ci subissaient, tandis que l'interprétation... [Lire la suite]
Posté par christinea à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 juin 2008

Ferdinand Hodler

Le bois des frères, 1885 Le musée d'Art et d'histoire de Genève s'avère détenir la collection publique où l'oeuvre de Ferdinand Hodler est représenté de la manière probablement la plus significative. L'institution de la rue Charles-Galland conserve, en effet, non moins de cent quarante-deux peintures et six cent cinquante-sept dessins.Il faut savoir que du vivant de Hodler, dix-huit de ses tableaux entrèrent dans les collections publiques de la ville de Genève. 1853: Naissance de Ferdinand Hodler à Berne 1868-1870:Il... [Lire la suite]
Posté par christinea à 10:36 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :