Le château du Clos Lucé-Léonard de Vinci -suite et fin


 

IMG_20170205_124800

Pont tournant

Léonard De Vinci était particulièrement doué. Il possédait de belles qualités et excellait dans une foule de chose. Grand, d'une rare beauté et d'une force peu commune, il était au surplus d'un commerce agréable et son insatiable curiosité le poussait sans cesse vers de nouveaux champs d'action, de nouvelles recherche, de nouvelles études.

On voit Léonard de Vinci s'intéresser aux grands problèmes urbanisme. Dans ce domaine , il y a pour le moins autant à faire à cette époque qu'aujourd'hui. Les villes ne sont pas precisement des sanctuaires de confort et de propreté.Les pauvres s'entassent dans des taudis sombres et infects. Les rues ne sont qe trop souvent des dépotoirs publics où viennent échouer les ordures qu'on ne gêne pas pour lancer par les fenêtres au plus grand mépris  des passants. On ne s'embarrasse pas non plus de c hoisir ses lieux d'aisance.Jusqu'aux salles des palais et aux angles des escaliers qui servent de vespasiennes.

L'atmosphère est empestée. On tente bien d'y remedier par des parfums ; mais ceux ci sont sans effet sur les microbes.Justement on sort d'une épidémie (an 1490) de peste ou de choléraqui a causé de grands ravages.

jpg_047_DM_Lubeck_1     

Cliquer sur l'image 

ou le texte ci dessous

______________________________________________________________________________________________________________

Nouvel article

fr] Lors du carême 1424 se termine au charnier des Saints-Innocents à Paris, la réalisation d'une peinture bien curieuse. Sous les arcades qui bordent intérieurement ce hideux cimetière, contre ces quasi-squelettes qui sont
en train de sécher à l'air libre, vient de naître une procession, un défilé : Ils sont là les hommes qui constituent la société !

____________________________________________________________________________________________________________

Léonard propose de construire , au bord de la mer ou sur les rives d'un grand fleuve , dix villes de dix mille maisons chacune pour décongestionner les capitales. Les eaux de surface et les eaux d'égout seront canalisées vers le fleuve, ou vers la mer.

IMG_20170205_124647

La cité de ses rêves se compose de deux villes superposées: une haute ville par la noblesse et une ville basse pour le peuple. En somme, un genre de cité futuriste dont l'audace étonne.

Et de Léonard de conclure : " la ville fera de la beauté la compagne de son nom; elle te sera utile, t'apportera beaucoup d'argent et te procurera par sa grandeur , une gloire éternelle"

Le projet pourtant ne fut pas réalisé. Les esprits n'étaient pas mûrs pour une pareille révolution.

IMG_20170205_124805

Posté par christinea à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Le château du Clos Lucè- Léonard De vinci

Trois Tableaux:

La Joconde- Saint Anne- Saint Jean-Baptiste

IMG_20170205_124113

 

La Joconde traverse les Alpes à dos de mulet et vient sourire au clos- Lucè.

Ce sont sans doute ses mystères qui ont permis à Mona Lisa d’acquérir une telle renommée. Mais est-ce vraiment Lisa qui est représentée ? On rapporte que le commanditaire du tableau auprès de Léonard de Vinci était un noble installé à Florence. Deux fois veuf, Francesco del Giocondo épousa en 1495 une jeune femme prénommée Lisa. C’est cette histoire qui donna le nom par lequel ce petit tableau d’une dimension de 77x53 cm. Pourtant une autre théorie veut que la jeune femme représentée ne soit autre qu’une favorite de Julien de Médicis, dirigeant de la République florentine. À ce jour, le mystère n’a toujours pas été résolu...

La Joconde devint populaire auprès du grand public lors de son très relayé vol en 1911. La presse se saisit de l’évènement : on se demande qui a bien pu voler la Joconde, pourquoi elle et surtout comment ? Le tableau est retrouvé, le coupable était un Italien très chauvin nommé Vincenzo Peruggia. Son acte avait pour ambition de restituer l’œuvre à son pays natal.

voir article:

Histoire & Vies du 10e - Articles

Le site de la Société historique du 10e arrondissement de Paris

http://hv10.org

 

voir page de droite : histoire& vie

IMG_20170205_123901

Saint Anne

 Ce tableau était peut-être destiné à Louis XII roi de France, en l'honneur de son épouse Anne de Bretagne, mais on n'en est pas sûr. Il est possible que Léonard l'ait entrepris pour lui-même. On ignore aussi à quelle date il a été commencé. Certains disent vers 1500, à moins que ce ne soit avant, comme l'affirme Meyer Schapiro. Elaboré à Florence à travers de nombreux dessins et cartons, poursuivi à Milan entre 1508 et 1513, il est resté inachevé et non livré. Léonard l'a emporté en France avec lui quand il a été invité en France par François I, mais le tableau n'est, semble-t-il, entré dans les collections royales que sous Louis XIII. On lui donne parfois le titre d'Anna Metterza, qu'on pourrait traduire en français par Sainte Anne en tierce.

 

 

saintjeanbaptistebacchus

 Le doigt levé vers un signe divin et le cerf couché sont des symboles chrétiens. Le thyrse (le grand bâton évoquant un sceptre, habituellement orné de feuilles de lierre et surmonté d'une pomme de pin, attribut majeur de Dionysos, parfois repris pour Bacchus), la couronne de vigne ou de lierre, la grappe de raisin et la peau de panthère sont des attributs bachiques.

Posté par christinea à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le château du Clos Lucè -Léonard de Vinci

IMG_20170205_130407

 La Libellule

IMG_20170224_180433_1

Ashburnham I, f . 10v

Dans les cordex dont je vous ai parlé dans ce reportage , on a un manuscrit connu  aujourd'hui sous le nom d'Ashburnham qui faisait partie, à l'origine, du manuscrit B ( un recueil de notes de 100 pages) au moment ou Léonard de Vinci le commença Certains dessins de ce volume sont consacrés au vol mécanique, et s'inspirent également de la libellule.

Le Manuscrit lui a été volé , mais a été retrouvé par la suite. ( nous pensons tous à la joconde je viendrais un peu plus tard! petit clin d'oeil )

sur cete page , Léonard dépeint différentes créatures aériennes: poisson volant, chauve-souris, et autres insectes. L'inventeur compare les animaux dotés de quatre ailes à ceux pourvus d'ailes membraneuses. Il s'intéresse aux différences, mais surtout , aux similitudes entres ces créatures.

Aux yeux de Léonard de Vinci , cette ressemblance est à la source des possibilité de vol humain.

 

 

Posté par christinea à 17:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le château du Clos Lucè-Léonard de Vinci

IMG_20170205_124430

Il considère que le temps des apprentissages est passé. Peintre , il est l'égal des plus grands; ingénieur , il peut surprendre les plus avertis de l'art de la guerre...

Léonard De Vinci présente au monde le magnifique exemple de L'homme qui sut utiliser à son maximum sa faculté de penser, de sentir et de créer. 

Le mystère du vol des oiseaux a toujours intrigué Léonard De vinci. Depuis longtemps il se demande pourquoi l'homme ne pourrait pas voler lui aussi. Il observe le comportement des oiseaux au décollage, en plein vol et à l'atterrissage. Il prend des notes, fait des expériences, des mesures de force musculaire et des croquis . Il se rend compte du rôle important du centre de gravité et du centre de poussée. Enfin, quand il croit en savoir assez long pour tenter la grande expérience , Léonard construit un genre de planeur aux ailes articulées et projette d'effectuer son premier essai sur le Mone Cecero, le mont du cygne , qui a quelque 1300 pieds d'altitude. Dans son enthousiasme , et peut être prématurément, il note : 

" pour la première fois , le grand oiseau prendra son vol... comblant l'univers de stupeur, remplissant de sa renomée tous les écrits . Gloire éternelles au lieu où il naquit !"

Cet ingenieur de talent a-t-il répété l'exploit d'icare? Il planera toujours un doute là-dessus: Léonard n'en souffle mot.

IMG_20170205_124443

Le parachute

inspiré de la tente, le principe imaginé aurait même été essayé.... Mais manquent la cheminée d'échappement d'air et la harnais pour soutenir l'homme.

IMG_20170205_124503

 Une anticipation de l'hélicoptère 

Léonard a imaginé le principe de l'élévation à la verticale par pales.inclinées mais l'energie nécessaire manque encore...

Posté par christinea à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

le château du clos lucè-Léonard de Vinci

 

 De Vinci L'inventeur

A travers notre blog, nous avons utilisé à de nombreuses reprises les croquis des carnets de notes de Léonard de Vinci pour illustrer nos articles. Ces carnets de notes, ce sont généralement les codex, véritables ressources d'informations au sujet du génie de Léonard, ses inventions, ses observations...

https://inventionsdevinci.wordpress.com

 

Une journée de travail dans la vie du Maître:

Dans l’atelier de l’artiste, on découvre l’ambiance des Bottegas typiques de la Renaissance, à l’image de celui de Verrocchio dans lequel Léonard de Vinci fait son apprentissage. À noter, le musée de Chambéry a consenti à un prêt exceptionnel d’une Sainte Anne datant de 1855. Dans la bibliothèque, s’alignent fac-similés de l’Institut de France et ouvrages anciens, côtoyant un étonnant cabinet de curiosités. Dans le cabinet de travail, c’est la rencontre immersive et émotionnelle entre le visiteur et Léonard de Vinci, dans son atelier comme s’il était aujourd’hui bien présent... Une production audiovisuelle utilisant la « technologie ghost » ou dite « théâtre optique », est projetée....

IMG_20170205_124105

 Entrons au Clos - Lucè dans la magie de Léonard

IMG_20170205_125234

Le Clos -Lucè né au Moyen Age s'appelle Manoir du Cloux.

Le domaine était entouré de tout système de défense, il aura sa tour carrée, sa guette, que l'on peut voir encore aujourd'hui.

On remarque aujourd'hui les pierres sculptéeset chantantes de la Renaissance , c'est que le clos -Lucè fut acquis par Charles VIIIet devint alors le domaine royal.

C'est en cette verdoyante retraite que Charles VIII se reposait de ses fatigues et de ses soucis de souverain.

Plus tard le jeune Duc d'Angoulême , futur François Ier vint dans ses jardins jouer au ballon , à l'arc et à organiser des jeux guerriers avec ses compagnons.

Le Clos-Lucè abrita en même temps sa soeur Marguerite de Navarre.Elle commença à écrire dans une de ses chambres son fameux recueil de nouvelles "L'heptameron" .

IMG_20170205_124328

Mais le plus grand , tout au moins par le génie , de ceux qui passèrent la porte du Clos -Lucè , fut certainement Léornard De Vinci.

 Léonard De Vinci qui vécut heureux les quatres dernières années de sa vie....

 

Posté par christinea à 17:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Le château du Clos Lucé- Léonard de Vinci

 

Le Château du Clos Lucé à Amboise, Val de Loire

Le Château du Clos Lucé, à 400m du Château Royal d'Amboise, demeure de Léonard de Vinci qui y séjourne de 1516 à 1519 sur l'invitation de François Ier

http://www.vinci-closluce.com

IMG_20170205_123837

1516-1519 : François Ier et Louise de Savoie invitent Léonard de Vinci à Amboise.

Le roi François Ier, passionné par le talent de Léonard de Vinci le nomme « Premier peintre, ingénieur et architecte du Roi ».
Il lui offre la jouissance du Château du Clos Lucé situé près du Château royal d’Amboise.  Entouré de l’affection fervente du roi et de celle de sa sœur Marguerite de Navarre, Léonard est libre de rêver, de penser et de travailler.

 IMG_20170205_123823

 Face aux jeunes artistes de la Renaissance italienne, Raphaël et Michel-Ange, à l’automne 1516, Léonard de Vinci accepte l’invitation du roi de France et à l’âge de 64 ans traverse les Alpes à dos de mulet avec certains de ses disciples dont Francesco Melzi et Battista de Villanis son fidèle serviteur milanais.

Il apporte dans ses bagages trois de ses chefs-d’œuvre : La Joconde, La Vierge à l'Enfant avec sainte Anne, Saint Jean Baptiste ainsi que ses carnets, croquis, dessins, et manuscrits plus tard rassemblés dans les codex, aujourd’hui dispersés dans le monde.
La chambre de Léonard donne sur le Château royal d'Amboise. C'est dans ses murs qu'il rédige son testament, léguant ses manuscrits, carnets de dessins et croquis à son disciple bien aimé, Francesco Melzi.

IMG_20170205_123901

Depuis son atelier, Léonard de Vinci pense, invente, conçoit et réalise les commandes royales:

La Cité idéale de Romorantin destinée à devenir la capitale du royaume,
L’escalier à double révolution du Château de Chambord qu’il a inspiré,
Un réseau de canaux et d’écluses pour connecter le Val de Loire au Lyonnais afin de gagner plus rapidement l’Italie,
L’assèchement des marais de la Sologne,
La mise en scène de fêtes royales spectaculaires pour lesquelles il imagine des automates comme le "Lion cracheur de fleurs de Lys ",
Des maisons démontables pour la Cour encore itinérante à l'époque.
j'intitulerai ce petit reportage "à la rencontre d'un des plus grands esprits de tous les temps"....

Posté par christinea à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :