25 avril 2008

Le violoniste à la fenêtre

A la fin de 1914, Matisse prend des cours de violon et achète l'instrument que l'on retrouve sur ses toiles. En 1915, il décide que Pierre, son fils cadet de 15 ans, doit abandonner l'école pour neuf heures de violon par jour et un peu de piano, entre six et huit heures du matin. Avec la guerre , Pierre s'engage dans la cavalerie. en 1918, il annonce à son père qu'il veut devenir... marchand de tableau ! Celui-ci est terriblement déçu. il aurait voulu que son fils soit musicien, ou même peintre ou sculpteur. Intérieur au... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:40 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

24 avril 2008

Jazz- Matisse

Matisse ne peut plus peindre, sa maladie le cloue au lit. Qu'importe! Pour réaliser son album Jazz, il invente une nouvelle façon de jouer avec les couleurs, sans peinture ni pinceaux! Pour *Icare, planche VIII de l'album Jazz, il découpe une silhouette noire, qu'il colle sur une feuille d'un bleu outremer intense et profond: mer et ou ciel ? Cette technique a un avantage énorme: la netteté des tracés accentue les contrastes de couleur. Par sa simple présence, le personnage donne un sens à la feuille bleue qui sert de fond:... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2008

La blouse Roumaine

Matisse peint ce tableau en 1940. Il a mis neuf mois pour le peindre, neuf mois de simplification pour se limiter à l'essentiel. Avant de plaquer une couleur sur la toile, Matisse tâtonne beaucoup. Il sait qu'un rouge n'aura pas la même valeur selon qu'il est placé à côté d'un bleu ou d'un jaune. Alors il essaie. Il pose la première couleur, celle qui correspond le mieux à ce qu'il veut exprimer. Dès qu'il en ajoute une, l'impression change. Il faut alors modifier la ligne. Mais il ne se fie qu'à son instinct qui saura le... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
22 avril 2008

La danseuse- Matisse

La danse 1931-1932 New York, Chicago, Los Angeles, san Francisco, Philadelphie: Matisse fait deux voyages en Amérique la même année, en 1930. Le premier pour la découvrir, le deuxième pour participer au jury d'un concours de peinture. Il retrouve alors son ami, le Dr Barnes, qui lui propose de décorer un mur immense, au dessus des trois portes-fenêtres du salon de sa villa de Merion. Après des centaines d'esquisses et une trentaine de projets d'ensemble, Matisse reporte le dessin définitif sur la toile. Comme le... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 avril 2008

Matisse ou une certaine idée de la beauté

Luxe,calme et volupté Matisse reprend partiellement la nudité qui lui tient à coeur.(1910) Au moment précis où le fauvisme triomphe avec Luxe, calme et volupté, Matisse est pris de doute: il aime les tons éclatants, et pourtant il ne peut abandonner la ligne. Dans ce dernier tableau, le dessin préparatoire est présent, mais caché sous la peinture. Comment concilier ces deux modes d'expressions, trait et couleur ?C'est tout simple: il continue à utiliser la ligne mais il la trace à la peinture, pour qu'elle participe à la... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 avril 2008

Henri Matisse-L'art des Bagas

En 1941, au cours d'un entretien inédit, Matisse confirme qu'à l'instar de Vlaminck et Derain il fut l'un des premiers à s'intéresser à l'art africain et qu'il fit son premier achat en 1905. Statuette Baga, Guinée Ancienne collection Vlaminck L'art des Bagas fut assez tôt représenté en France non seulement par des gravures extraites de publications populaires mais aussi dans les collections du Musée d'Ethnographie du Trocadéro, qui exposait en permanence une de ces figures de Nimba. Matisse a été sensible au fait que... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 février 2008

Henri Matisse

La Lectrice 1906 Né le 31 décembre 1869, au Cateau-Cambrésis, Matisse est le fils de gens modestes. A la fin de ses études, il doit travailler comme clerc d'avoué et c'est par hasard, alors qu'il a atteind la majorité qu'il s'initiera à la peinture. Sous l'influence de Rodin et de Barye, Matisse se consacrera quelques années plus tard à la sculpture, ce qui, après l'intérêt qu'il aura manifesté entre-temps pour la couleur, lors de ses séjours en Corse et près de Toulouse, lui permettra d'apprendre à dominer les volumes. ... [Lire la suite]
Posté par christinea à 09:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :