IMG_20180128_111045

Martha Rosler; Femme à l'aspirateur, ou un coup d'aspirateur dans le Pop Art, 1966-1972

front_1391099536_hot_meat,_collage_by_martha_rosler,_body_beautiful,_or_beauty_knows_no_pain_series,_1969

Martha Rosler , Cuisine I , viande chaude,1966-1972

martha

Martha Rosler2,Viande humide,1966-1972

Figures-2-i-3

Martha Rosler2,viande froide, 1966-1972

extrait de la série : le corps beau, ou la beauté ne connaît pas la douleur.

Beauty Knows no Pain – 1966-72

 

La Beauté ne connait pas la douleur (il faut savoir souffrir pou être belle) comprend des images de corps féminins tirés de catalogues de robes de mariée, de revues pornographiques ou de publicités pour sous-vêtement. Martha Rosler les recompose en collages surréalistes dans des contextes décalés. Mettant en évidence certains détails anatomiques, elle pointe avec humour la représentation de la femme que donnent les médias et notre société: un bel objet manipulable.

 

Martha ROSLER

 

 

Martha Rosler est née dans le quartier de Brooklin à New York en 1943. Elle étudie la peinture au Brooklin College et participe à des cercles littéraires. En 1968, elle s'installe en Californie où elle réside durant les années soixante-dix, et obtient le Master of Finest Art en 1974.

C'est une artiste engagée, dans la mesure où l'ensemble de son travail reflète l'évolution de la société contemporaine du début des années soixante-dix à nos jours. La pertinence de son travail, basé sur la politique, la critique ou le statut de la femme, en fait une artiste très renommée au Etats-Unis. Ses cibles sont variées comme le montrent les titres de ses oeuvres: North American Waitress (1976), Beauty Knows no Pain (1966-72), Bringing the War Home (1967-72), The Restoration of High Culture in Chile (1978).

En effet, Martha Rosler est l'une des premières artistes qui ont tenté de placer l'homme et la femme au même niveau dans le monde de l'art. Ainsi, dans un premier temps, elle réalisa des oeuvres qui dénonçaient l'utilisation de l'image de la femme dans les médias de l'époque. Elle utilisa pour cela des techniques diverses, telles que le collage-pamphlet et la vidéo.

Elle développera beaucoup la critique du rôle et de l'image sociale de la femme au Etats-Unis, parallèlement à l'évènement majeur de cette période, la guerre du Viet-nam.

D'ailleurs, la conduite impérialiste des américains vis-à-vis de l'Indochinerappelle celle des hommes américains vis-à-vis de la famille, du travail, des médias...c'est à dire une conduite machiste et sexiste. La femme était bien la victime de ce pays conservateur où son image était uniquement utilisée comme un objet d'attraction et où dans le milieu de l'art, elle ne pouvait être considérée comme un artiste.

Mais le travail de Martha Rosler n'aura pas seulement traité du féminisme, il explore également les contextes quotidiens, urbains et sociaux, portant un regard critique sur la ville, les lieux de communication...

Par exemple, sur les aéroports et leur aspect impersonnel dans In the Place of Public: Airport Series (1983-94), sur la rue, la route et leur univers graphique dansRights of Passage (1994). Elle évoque également la mondialisation avec la consommation de masse dans Global Taste: A Meal in Three Courses (1985).

De nos jours, on ne peut que constater que son oeuvre trouve une résonance particulièrement pertinente dans l'actualité:

Ces guerres dont l'opinion publique considère qu'elles ne sont pas justifiées et pour lesquelles il ne sent pas consulté, marquent et meurtrissent pourtant les pays impliqués. Eloignés que nous sommes des véritables enjeux que » certaines servent parfois », elles s'invitent sans conteste dans notre quotidien.

A l'heure de la mondialisation et de la standardisation, certaines marques d'ameublement d'intérieur incontournables nous imposent une esthétique de l'indispensable.

Par ailleurs, même si le principe d'égalité homme/femme nous apparaît résolu et le problème désuet, l'image de la femme n'a guerre évoluée et son utilisation marketing qui demeure, est rentré dans les moeurs.

L'engagement chez Martha Rosler est à la fois politique, dialectique et critique.

Elle expose à la fois aux Etats-Unis, en Amérique Latine, au Canada et en Europe.

Parallèlement elle poursuit une carrière universitaire à la fois en tant que chercheur et maître de conférence. Martha Rosler est également membre de nombreuses associations et fondations.





[EXPOSITION] I’M EXPECTED TO ... /// Musée Thomas-Henry - Cherbourg /// ESAM Caen-Cherbourg /// Co-commissariat : Julie Crenn & Myriam Mechita

I'M EXPECTED TO ... Musée Thomas-Henry, Cherbourg. Du 3 au 19 mars 2017 [Vernissage le vendredi 3 mars 2017]. Commissariat / Julie Crenn & Myriam Mechita -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Silvia Bachli - Thibaud Besselièvre - Véronique Boudier - Enora Bource - Li Fu - Anna Geffert - Valérie Jouve - Virginie Levavasseur - Pascal Lièvre -...